5 décembre 2019

01/12/2019 – Hivernale des Templiers

Partager...Share on Facebook
Facebook

Dimanche 1er décembre 2019 s’est déroulée la 3ème édition de l’Hivernale des Templiers. Contrairement aux 2ères éditions, cette année il s’agissait plutot d’une automnale que d’une hivernale. La douceur était au rendez vous. Toutefois la première partie du parcours jusqu’à Lapanouse de Cernon restait très gras du fait de pluie tombée la nuit précédente.

Trois membres du Montville Running Club ont participé au Marathon de l’Orchis, un trail de 35 km (en fait plutot 37 km) avec un dénivelé de 1700m : Guillaume BOUSSARD, Arnaud GUENIVET et Nicolas LEROY.

DESCRIPTIF DU PARCOURS

« Dans un premier temps, il s’agit de contourner les falaises de Roquesquatres, soit une longue piste parfois humide avec 100 m de D+ comme mise en jambes pour rejoindre le petit hameau perché de Montclarat. Porte d’entrée au plateau du Larzac avec passage aux rochers et chaos de Roucangel, une bel alignement de petites falaises taraudées par le temps dominant la vallée.

On récupère dans une longue partie, cap plein Est, par un sentier caussenard cheminant en douceur, en limite de rupture de pente jusqu’à trouver le sentier technique dévalant ce flanc de causse pour rejoindre l’ancienne gare de Labastide Pradines où est jugé le premier ravitaillement.

La course débute vraiment ici par une remontée sur le causse, là on est dans l’esprit Templiers, c’est technique, c’est tortueux, ça dévale, ça grimpe  et l’on rejoint Lapanouse de Cernon par d’anciens sentiers de bergers.

Et ce n’est pas fini avec une remontée en direction du chaos rocheux du Ségalas pour grimper ensuite ensuite par le sentier pointant le Roc de Fabre, encore une belle section technique classique des Causses (et des Templiers…).

Le plateau s’offre alors aux coureurs pour mettre le cap sur le cirque rocheux de Tournemire, magnifique enclave parée de belles falaises, la descente est rapide avec nouveauté 2019 une fin de descente assagie et moins humide pour éviter la zone marneuse souvent gorgées d’eau.

Ce marathon bien bosselé se termine par la montée sur le Combalou. Il faut admirer la très belle buissière par laquelle on grimpe. On rejoint le pied des falaises dominant Roquefort. Une dernière descente rapide et c’est l’arrivée dans le fief du célèbre fromage, le fromage noble par excellence. »

RESULTATS

Arnaud termine en 5h11mn44s à la 303ème place au scratch, suivi de Nicolas en 5h49mn24s à la 461ème place et Guillaume finit en 5h56mn26s à la 484ème place.

Bravo à nos trois représentants sur cette course et pour leur résultat.

Classement général

Crédit photos : Organisation