19 janvier 2022

La diagonale des fous 2021 – Ile de la Réunion

Partager...Share on Facebook
Facebook

Nos 2 traileurs Fred (Frédéric Bargin) et Seb (Sébastien Beuriot) se sont lancé ce défis fou de participer à la Diagonale des fous sur l’ile de la réunion ce 21 octobre 2021.
Au programme 165km et 9580m de d+, rien que ça!!

Voici le récit de Fred:

“Alors ! Que dire sur cette diagonal des fous 2021.

Un départ donné à St Pierre à 21h10 par vagues de 500 personnes (2700 au départ), 2ème vague pour Sébastien et à 21h20 pour Chti Fred en vague 3.

Voilà c’est parti et c’est peu dire, on part dans une ambiance de folie, sur plus de 4 km depuis le départ on est encouragé, acclamé par une foule constante sur chaque côté. Je n’avais jamais assisté à un tel engouement et une telle joie sur un départ de trail. Même si on monte déjà bien, on se laisse porter par cette folle ambiance et on ne voit pas passer ces 1er kilomètres.

On arrive au 5ieme kil et on rentre dans les cannes à sucres, le dépaysement commence, cela monte toujours, on le savait puisque on doit prendre 2400m de D+ sur les 15 premiers kil. qui amènent au 1er ravito.

C’est environ au 20ème kil que je retrouve Séb, ma grenouille. Heureux de se retrouver mais pas d’euphorie pour autant, notre objectif est toujours de tenter d’arriver frais à la 1ere base de vie située à Cilaos au 65éme kil. Nous ferons ainsi 45 kil tranquillou jusqu’à Cilaos, où l’on profite à plein des magnifiques paysages qu’offre la Réunion. Tout se passe à ravir 😜 ou presque car la célèbre descente de Kerveguen est fidèle à sa réputation : elle casse les quadri (900m de D+ sur un chemin de 5 kilo que de cailloux).

On arrive donc à la 1ere base de vie à Cilaos mais pas aussi frais que cela d’autant qu’il commence à faire très chaud.

On se change, on remet à niveau les sacs à dos, un petit tour au resto (pâtes-poulet+yop+banane) et hop on repart après un stop d’1h.

D’ici la prochaine base de vie “Deux Bras”, on a 55 kil à faire avec 3800 de D+ mais les locaux nous on prévenu, « ne comptez pas courir ce ne sera que des marches et des rochers pas de sentiers ou très peu… »

Et effectivement c’est dur, on arrive quasiment qu’en marchant au prochain ravito et avec la chaleur, la fatigue augmente.

Seb retrouve ses soucis de digestions et préfère se reposer avant de repartir comme lui a conseillé son médecin.

Pour ma part je ne peux pas attendre car le soir arrive et je crains attraper froid surtout que l’on doit monter à plus de 2000m d’altitude. Seb me dit de faire ma course 😪, comme on avait prévu dans l’éventualité ou l’un de nous aurait besoin de ralentir.

Je repars mais je reste en contact régulier avec mon binôme. En effet, on prévoit de se faire un point à peu près à chaque ravitos.

Je confirme les propos des locaux, c’est très difficile de courir sur cette partie, je marche pour l’essentiel et j’ai même une douleur qui survient à la base de l’ischio-jambier, je préfère calmer le jeu jusqu’à la prochaine base de vie où je pourrais avoir un avis médical.

Pour Seb, après s’être reposé 1/2 h il est reparti mais il sent que ce n’est pas encore cela même si c’est un peu mieux. Il décide de se coucher dans la forêt avant la rivière 1h30 après avoir mangé deux bananes entière . Après cette belle sieste réparatrice, la patate et le moral au beau fixe😜.

Une fois arrivé à la 2nde base de vie on sait que le jour se lève et que la suite du parcours et un peu plus roulante (si on peut dire cela, enfin pour un Réunionnais c’est roulant … 🤣)

Seb, comme moi, on mettra tout de même une douzaine d’heures jusqu’à la fin de la course au stade de la Redoute mais de jour et c’est à nouveau la fête des paysages et l’euphorie qui nous porte car on sait que l’on sera finisher de cette magnifique épreuve.

Seb termine en 49h45 soit moins de 50h qui était notre objectif plus ! et moi en 45h30.

Donc que dire !! Ça c’est fait 🤘
C’était super technique/ magnifique/ magique, le tout sous une météo superbe. Cette course est bien le Graal du trail !

Un grand Bravo à tous les copains qui nous ont suivis et soutenu.
Un énorme merci à nos petites femmes Karin et Carole pour le soutien qu’elles nous apportent et surtout ce qu’elles doivent supporter pour que l’on puisse vivre notre passion ❤.
Merci à vous tous pour vos petits messages qui font un bien fou 😍.
Merci au MRC.”